le Mercredi 7 Décembre 2022
le Vendredi 7 mai 2021 12:22 Covid-19

Covid-19 dans Argenteuil: La dernière ligne droite

La campagne de vaccination contre la Covid-19 entame la dernière ligne droite alors qu’au cours des prochains jours, la population générale pourra commencer à recevoir sa première dose de vaccin. Au Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) des Laurentides, on indique être prêt à vacciner jusqu’à 14 000 personnes par jour dans la région.

Le 29 avril dernier, le gouvernement du Québec a dévoilé son échéancier pour permettre à la population générale de prendre rendez-vous pour recevoir une première dose de vaccin. Ainsi, les personnes de 40 à 59 ans ont pu, au cours des derniers jours, prendre rendez-vous.

Le reste de l’échéancier se lit comme suit: dès le 7 mai, les personnes de 35 à 39 ans pourront prendre leur rendez-vous, suivi le 10 mai des 30 à 34 ans, des 25 à 29 ans le 12 mai et les 18 à 24 ans le 14 mai. La prise de rendez-vous se fait en ligne au  Québec.ca/vaccinCOVID ou par téléphone au 1 866 495-5833.

Au moment d’écrire ces lignes, 224 276 doses de vaccin avaient été administrées dans les Laurentides. Selon Caroline Chantal, directrice responsable du dossier de la vaccination contre la COVID-19 au CISSS des Laurentides, un tiers des citoyens de la région ont reçu au moins une première dose. L’administration de la deuxième dose dans les CHSLD de la région devrait être terminée d’ici la fin de la semaine.

«On a actuellement une plus grande capacité d’administrer des vaccins dans nos cliniques que l’on reçoit de vaccins, dit-elle. On a une capacité d’administrer 14 000 vaccins par jour. Avec les annonces des vaccins attendus dans les prochaines semaines, on va être prêt à atteindre cette capacité.»

Creux de vague

La situation dans les Laurentides commence à s’améliorer alors que la région semble se diriger vers le creux de la troisième vague. Au moment d’écrire ces lignes, la région comptait 347 cas actifs après s’être approchée de la marque des 550 cas à la mi-avril.

Dans Argenteuil, le nombre de cas a aussi fondu comme neige au soleil alors qu’il n’y avait plus que 13 cas actifs en date du 4 mai alors que l’on en avait recensé une cinquantaine à peine trois semaines auparavant. Seulement quatre écoles de la MRC comptaient au moins un cas.

La direction du CISSS des Laurentides prévient cependant la population de ne pas baisser la garde alors que les variants du virus de la Covid-19 sont de plus en plus nombreux. En effet, entre 60 et 80% des nouveaux cas de la maladie sont désormais provoqués par des variants, en particulier par celui du Royaume-Uni. Quelques cas des variants sud-africain et brésilien ainsi qu’un petit nouveau, le variant nigérien, ont aussi été détectés dans les Laurentides. Rappelons que ces variants se transmettent plus facilement et augmentent les chances qu’une personne développe des complications liées à la Covid-19.

Par ailleurs, même si le nombre d’hospitalisations liées à cette maladie est à la baisse au Québec, on note cependant que l’âge des patients hospitalisés est aussi à la baisse. Le CISSS des Laurentides indique qu’actuellement, la moyenne d’âge de la trentaine de patients actuellement hospitalisés dans les hôpitaux laurentiens en raison de la Covid-19 est de 60 ans, en forte baisse depuis que les personnes plus âgées ont majoritairement reçu une première dose de vaccin. Le CISSS interpèle donc la population plus jeune à rester sur ses gardes.

«Merci à la population de continuer à respecter les consignes sanitaires, a lancé Jean-Philippe Cotton, directeur général adjoint au CISSS des Laurentides. J’en appelle à leur vigilance pour ce dernier droit. Ce n’est pas le temps de baisser les bras car on arrive à la fin du parcours.»