le Lundi 28 novembre 2022
le Lundi 19 avril 2021 12:04 Municipal

1er mars 2021 : un an déjà…! (2)

Dans le cadre d’une série d’entrevues exclusives avec la mairesse et les maires des villes, municipalités et villages de la région, LE RÉGIONAL a le plaisir d’accueillir cette semaine monsieur François St-Amour, maire de la municipalité de La Nation. Créée en 1998, cette municipalité regroupe les anciens cantons de Calédonia, Cambridge et Plantagenet-Sud, ainsi que le village de St-Isidore; elle compte une population globale de 12 800 habitants et tient son nom de la rivière Nation-Sud qui parcourt son territoire de nord en sud. Monsieur St-Amour y est maire depuis 2010.

LE RÉGIONAL : Monsieur St-Amour, merci de nous consacrer ce temps d’entrevue et d’informer nos lecteurs de la situation actuelle dans La Nation.

Merci de vous intéresser à notre municipalité et à nos résidents.

LE RÉGIONAL : Monsieur St-Amour, comment vivez-vous personnellement la situation pandémique actuelle, le confinement, les restrictions?

Je ne suis pas différent des citoyens et citoyennes de La Nation.  La pandémie nous empêche tous et toutes de voir les gens qui nous sont chers, incluant bien sûr nos enfants et petits-enfants.  Heureusement, les bulles familiales et la technologie nous permettent de conserver un certain contact. 

LE RÉGIONAL : Comment l’homme politique que vous êtes avec la responsabilité de maire de la municipalité de La Nation s’accommode-t-il de cette situation?

Plus que jamais, le rôle du maire, et j’ajoute le rôle des membres du Conseil, est crucial.  Nous devons gérer du mieux qu’on le peut les tâches quotidiennes pendant cette pandémie mondiale tout en essayant d’aller de l’avant avec les responsabilités d’une municipalité. 

LE RÉGIONAL : Quelles sont les priorités d’un leader politique et d’un conseil municipal qui doivent gérer une situation comme celle-ci?  Quels services municipaux ont été jugés essentiels?

La cueillette des déchets, l’entretien des chemins, le service des règlements municipaux, le département des finances et les travaux publics sont tous des services essentiels et le demeurent pendant la pandémie.  Aussi, les citoyens doivent pouvoir nous rejoindre facilement et en tout temps : il est de notre devoir d’aider nos citoyens lorsqu’on le peut. 

LE RÉGIONAL : Le personnel municipal est-il toujours en poste et offre-t-il ses services comme d’habitude? Est-ce qu’il y a eu interruption de services?

Nous offrons les mêmes services qu’à l’habitude, les appels et les courriels sont retournés. Les différentes méthodes de paiement électronique étaient déjà en place et les gens les utilisent de plus en plus. Bien que certains employés soient en télétravail, ils sont tous à l’œuvre et font un travail admirable dans les circonstances. 

LE RÉGIONAL : Mises à part de sérieuses éclosions à la Résidence Prescott-Russell de Hawkesbury et à la résidence Pinecrest de Plantagenet, les citoyens de la région se sont montrés solidaires des règles du Bureau de santé et de la province; vous êtes sûrement fier de leur comportement et du nombre limité de cas chez vous?

Je suis à la fois impressionné mais pas vraiment surpris de la réaction des citoyens face aux consignes sanitaires.  Nous avons rapidement remarqué les efforts de ceux-ci et les chiffres démontrent leur discipline évidente.  Cela dit, nous ne devons pas baisser notre garde et les citoyens le savent.

LE RÉGIONAL : Les nouvelles quotidiennes rapportent que plusieurs politiciens sont l’objet de commentaires déplacés, déplaisants et même agressifs dans les médias sociaux; est-ce qu’il y a eu de tels incidents chez vous?

Nous ne recevons pas de commentaires déplacés de la part de nos résidents; dans l’ensemble, nos résidents sont très respectueux et comprennent que nous vivons une situation exceptionnelle dont on se souviendra longtemps.

LE RÉGIONAL : Financièrement, quel est l’impact pour votre municipalité? La province et le  gouvernement fédéral vous accordent-ils un soutien financier?

Avec la fermeture des centres communautaires et de l’aréna de St-Isidore par exemple, certains revenus n’étaient pas au rendez-vous.

Nous avons reçu une subvention de Safe Restart pour l’année 2020 au montant de 499 400$, ainsi qu’un montant de 62 000$ pour l’année 2021. Cette aide nous a permis d’équilibrer le budget de l’année 2020.

LE RÉGIONAL : Financièrement, quel est l’impact pour vos entreprises commerciales? Prévoyez-vous des fermetures, des faillites? Et quel est cet impact pour le simple citoyen? La municipalité accorde-t-elle un soutien financier ou une quelconque forme d’aide?

Oui, des citoyens et des entreprises ont vécu et continuent de vivre des difficultés dues à la pandémie.  Pour les résidents et les entreprises qui en avaient besoin, la municipalité a repoussé les dates limites pour effectuer les paiements des taxes municipales et nous avons en effet remarqué que quelques citoyens et entreprises ont profité de cet allègement.  Pour les taxes intérimaires 2021, nous avons repoussé la date de paiement du 27 mars au 29 mai 2021 et pour les services publics nous avons repoussé la date d’avril à fin mai 2021, ce qui a certainement aidé.

LE RÉGIONAL : Est-ce qu’il y a une planification municipale en place pour la vaccination de masse qui commencera dans quelques semaines?

La vaccination est l’affaire du Bureau de santé de l’est Ontario.  Mais nous avons offert la disponibilité de nos centres communautaires pour la vaccination, si nécessaire.  Nous sommes d’ailleurs quotidiennement en communication avec le Bureau de santé afin de prendre connaissance des plus récentes consignes.

LE RÉGIONAL : Quelles sont vos prévisions pour un retour ‘à la normale’? La deuxième partie de l’année 2021 s’annonce-t-elle bien?

Pour ce qui est d’un éventuel retour à une ‘’vie normale’’, il est très difficile pour moi de m’avancer. J’encourage les citoyens à continuer de suivre les consignes sanitaires et nous espérons que le processus de vaccination se déroulera bien. Enfin, l’année 2021 s’annonce très bien.  Nous sommes très heureux des projets sur la table à La Nation:

  • le Plan Stratégique du Développement Économique : le nouveau Parc Innovation à Limoges nous démontre qu’il y a des entreprises en bonne santé malgré tout puisque tous nos terrains ont rapidement été vendus.
  • le Plan Directeur des Loisirs nous permettra d’avoir en main un document solide avec des recommandations qui vont favoriser l’activité physique des jeunes et moins jeunes; le nouveau Complexe Sportif de La Nation à Limoges muni de deux terrains de soccer, d’une piste de marche/course et d’un centre communautaire rendra nos citoyens fiers. 
  • La construction d’une conduite d’eau entre Cheney et Limoges nous donnera accès à une source d’eau supplémentaire et très nécessaire pour nos résidents de Limoges.

LE RÉGIONAL : Merci de votre participation monsieur St-Amour. Et justement,  bon retour vers une vie normale à vous-même et à tous vos résidents!