le Dimanche 4 Décembre 2022
le Jeudi 11 juin 2020 20:31 Société

COVID-19: Les réouvertures se poursuivent

En Ontario, le taux de positivité est stable à 2%. Pour le Bureau de santé de l’est de l’Ontario (BSEO), le taux de positivité critique et alarmant est à 5%. Nous n’en sommes pas là. Lundi soir, un seul nouveau cas avait été recensé. Un total de deux cas l’ont été jeudi et vendredi dernier. Ce sont 152 cas positifs à la COVID-19 qui sont positifs en région. Quelque 10 189 tests ont été effectués en région.

Ce qui pourrait inquiéter la santé publique c’est le fait que ces nouveaux cas de la semaine soient dans les régions de Cornwall (+2), jusque là, stagnant à 15 cas positifs et un cas dans Stormont, Dundas & Glengarry (+1).

Une bonne nouvelle est que la province a, lundi, adopté la stratégie de la réouverture régionale -deuxième phase-. La circonscription locale s’ouvre en même temps qu’Ottawa. Le tout sera effectif jeudi 11 juin, 23h59. «Ce sont de très bonnes nouvelles.»

L’évaluation qui détermine le stade de réouverture des régions sera réévaluée chaque lundi.

Les secteurs d’activités qui seront rouverts, dès qu’ils seront prêts à le faire en respectant les règles en place et imposées par la santé publique ontarienne; disponibles au ontario.ca/coronavirus sont: les restaurants, bars; incluant les terrasses. Les salles à manger intérieures restent fermées. Les salons de coiffures, de soins capillaires, de beauté et d’esthétiques et les barbiers, excluant ceux qui ne peuvent respecter les mesures en place. Les centres commerciaux, en faisant respecter toutes les limites qu’impose la santé publique, incluant leurs pavillons de restauration qui se limiteront aux commandes à emporter. Les brasseries et vignobles locaux, les structures et installations telles les structures de jeux d’eau dans les parcs, les piscines publiques, l’accès aux plages, aux terrains de camping, les installations d’entrainements et installations permettant la pratique d’un sport extérieur par équipes tels les gymnases extérieurs, où les deux mètres de distanciations sociales devront être maintenus. Il en sera de même pour la célébration de rites funèbres ou de mariages.

Les lieux de cultes, à vocation culturelle, zoos et autres lieux exploités à des fins culturelles, pourront se prévaloir de la formule «drive-in» et «chaque lieu devra limiter son exploitation jusqu’à 30% de sa capacité», tel que le BESO l’expose en notant que la limite de cinq (5) personnes permises dans un même rassemblement public ou un même lieu passera à dix (10) personnes maximum.

Les camps d’été, garderies pour jeunes enfants, les écoles et établissements d’études postsecondaires devraient tous obtenir une nouvelle politique dans les prochaines semaines.

Le BESO se donne le mandat de surveiller et de tester les gens en ces lieux comme dans les lieux où la distanciation sociale est impossible – dans les transports en commun par exemple – de manière étroite en conformité avec les protocoles provinciaux en vigueur. «Pour aider notre population de manière la plus sécuritaire que possible.»

Lundi, quelque 10 189 tests de dépistage ont été effectués dans la région totale. Il est important de noter que ces données excluent les tests effectués dans les maisons des longues durée régionales. «Nous y avons testé tout le monde», note le Dr médecin hygiéniste Paul Roumeliotis.

La flambée de St-Viateur à Limoges est stable.

Au moment d’écrire ces lignes, deux cas sont hospitalisés et un seul est présent aux soins intensifs régionaux.

La question des rassemblements dénonçant le racisme

Sur la question et l’enjeu mondial qu’est le racisme qui divise encore notre monde, la mobilisation respectueuse de la distanciation sociale de deux mètres entre individus proprement protégés de la COVID-19 par un masque non médical en tout temps, est permis «dans ce cas exceptionnel.» La déclaration du BSEO local à ce sujet est celle que «les gens ont manifesté leur position sur la scène mondiale. C’était essentiel.»

Le BSEO, par l’entremise du médecin hygiéniste, a émis un commentaire sur son site web. «Le racisme est un enjeu de la santé publique qui préoccupe toujours ici au Canada comme à l’étranger. […] Le Bureau de santé de l’est de l’Ontario appuie le droit aux manifestations pacifiques qui réclament des changements sociaux, peut-on lire. Toutefois, j’incite chacun et chacune à le faire de façon à se protéger et à protéger ceux qui les côtoient, vu le danger continu que représente la pandémie actuelle surtout. Il serait peut-être avantageux pour vous d’envisager des méthodes virtuelles pour montrer votre appui, particulièrement si vous ou quelqu’un dans votre foyer, êtes à risque plus élevé de maladie grave des suites de la COVID-19. Si vous êtes malade ou que vous avez des symptômes de la COVID-19 potentiels, il est important pour vous de rester à la maison et suivre les instructions de santé publique

La version complète de la déclaration est disponible sur le site web du BSEO à l’adresse www.bseo.ca.