le Vendredi 3 février 2023
le Lundi 28 novembre 2022 12:10 Économie

Un partenariat payant pour la Ville de Hawkesbury

Près de 400 000$ en subventions ont été amassés par divers organismes pour faire la promotion de Hawkesbury.

L’Association d’investissement industriel de Hawkesbury (AIIH), la Commission de la Zone d’amélioration commerciale de Hawkesbury (COMZAC) et le Centre de services à l’emploi de Prescott-Russell (CSEPR) ont annoncé que leur partenariat a permis d’amasser plus de 400 000$ en subventions à la Ville de Hawkesbury, dans une conférence de presse tenue au Centre culturel Le Chenail, le 20 octobre dernier.

« Au départ, on avait cinq ou six dossiers, comme le verdissement de la ville et ce qu’on aime appeler la ‘revitalisation’ du centre-ville, mais ensuite on est vraiment allé là où il y avait du financement de disponible », indique Jean Sirois, l’agent de projet embauché par ce partenariat.

Ainsi, depuis trois ans, ce dernier a travaillé sur ces deux dossiers, mais aussi dans celui d’amener des touristes dans la région, le tout, en aidant les citoyens et commerçants qui y habitent déjà.

« Aider les commerçants »

De toutes les subventions annoncées, plusieurs concernent le centre-ville de Hawkesbury et cela est notamment dû au contexte de l’époque.

« On a commencé pas mal en même temps que la COVID-19 est arrivée, alors on a tout de suite voulu prioriser le centre-ville parce qu’on s’est dit que les commerçants auraient besoin d’aide dans ces circonstances », a-t-il révélé.

Ainsi, une subvention de 100 000$ a été recueillie auprès de Tourisme Ottawa afin d’aller de l’avant dans le projet À la découverte de Hawkesbury. Ce projet est un parcours piétonnier entre l’île du Chenail et le centre-ville de Hawkesbury « présentant des codes QR avec des capsules vidéos sur l’histoire de la ville, des artistes de la région et des jeux à découvrir ».

Encore au centre-ville, 10 000$ ont été recueillis pour le projet de 30 000$ My main Street, visant à offrir des cours d’arts, de zumba, des soirées open mic et de musique à l’Espace Green Beaver de la rue Main.

Comme il en était question dans nos pages de la semaine dernière, l’agent de projet a aussi travaillé en collaboration avec les gens du projet immobilier La Station, un projet résidentiel de 150 unités, évalué à près de 30M$ qui devrait aller de l’avant en 2023.

« On a réalisé que l’un des meilleurs moyens de revitaliser le centre-ville est de le peupler davantage », avait indiqué Jean Sirois la semaine dernière.

Vision touristique… et environnementale

En plus du projet de 100 000$ s’adressant au parcours À la découverte de Hawkesbury, Tourisme Ottawa a aussi remis 100 000$ afin d’illuminer le pavillon Richelieu du parc de la Confédération et un autre 100 000$ pour l’aménagement d’un poste d’accueil à la place des Pionniers.

Aussi, l’organisme Arbres Canada a remis un montant de 10 000$ pour faire planter 50 arbres tout au long du boulevard le Chenail, de là le dossier du « verdissement » dont Jean Sirois parlait plus tôt.

« Penser aux citoyens »

Bien que plusieurs de ces projets visent à soutenir les domaines commerciaux et touristiques, les citoyens n’ont pas été oubliés. De ce fait, un financement de 35 000$ a été remis par le Conseil économique et social d’Ottawa-Carleton (CÉSOC), subvention qui visera à embaucher une personne qui gérera un « hub communautaire ».

« C’est un peu comme une ‘maison des jeunes’ à grande échelle. C’est un local où des organismes de la région offriront des services sociaux aux citoyens de la région qui en auraient besoin, que ce soit un accès à des ordinateurs, à des ateliers ou à de la formation », a-t-il défini.

De ce fait, plusieurs organismes se sont déjà joints à cette « alliance communautaire », notamment le Département des Services sociaux P&R, les Services Communautaires de Prescott-Russell, le Centraide Est de l’Ontario, le Centre Régional de santé mentale et toxicomanie de l’HGH, le Bureau de Santé de l’est de l’Ontario, la Police provinciale de l’Ontario, Valoris P&R, le Centre de services à l’emploi de Prescott-Russell, l’Association Francophone à l’Éducation des Services à l’Enfance de l’Ontario, le Groupe Action, la Ville de Hawkesbury (Loisirs) et le Centre culturel Le Chenail.

Bref, avec quelques mois restant à son mandat, Jean Sirois n’hésite déjà pas à dire « mission accomplie ».

« Je crois que même les trois partenaires ne s’attendaient pas à générer autant de projets et de revenus lorsqu’ils ont fait leur investissement initial il y a trois ans », conclut Jean Sirois, en parlant de l’investissement initial qu’a représenté son embauche en tant qu’agent de projet, une embauche qui s’est transformée en plus de 400 000$ pour la Ville de Hawkesbury.