le Lundi 5 Décembre 2022
le Vendredi 6 mai 2022 14:15 Politique

Amanda Simard a le vent dans les voiles!

Le bureau de campagne électorale d’Amanda Simard, députée de Glengarry-Prescott-Russell, était bien rempli et fort animé le 30 avril dernier lors d’un événement pour en souligner l’ouverture au 894 de la rue Notre-Dame à Embrun. Les invités en ont profité pour échanger avec la candidate libérale et son équipe, et réitérer leur soutien en vue de la campagne électorale provinciale qui a débuté le 4 mai dernier.

C’est dans la bonne humeur et une atmosphère festive que des invités de marque, que Mme Simard a qualifié de prédécesseurs et mentors exceptionnels, ont tour à tour pris la parole.

Don Boudria, ancien député fédéral, a souligné qu’Amanda avait su se tenir debout pour défendre les droits des gens de Glengarry-Prescott-Russell et qu’elle n’hésiterait pas à le faire à nouveau. « On se tient debout pour une femme qui s’est tenue debout! » a-t-il scandé.

Jean-Marc Lalonde, ancien député provincial, a ensuite pris la parole en rappelant les événements de novembre 2018 lors desquels Mme Simard a tenu tête à Doug Ford et quitté son parti par solidarité avec les franco-ontariens et les franco-ontariennes. Il a affirmé être très fier du fait qu’Amanda ait décidé de se joindre au Parti libéral de l’Ontario.

Lors de son allocution, M. Francis Drouin, député fédéral de Glengarry-Prescott-Russell, s’est dit heureux qu’Amanda se présente à nouveau et a confié qu’il avait besoin de partenaires comme elle pour faire avancer des dossiers tels que le soutien aux petites entreprises et les soins offerts aux aînés. Il a aussi salué le courage d’Amanda et confirmé que la francophonie, une valeur du parti libéral, est bien ancrée dans son cœur.

Une candidate prête et motivée

C’est avec enthousiasme que Mme Simard s’est ensuite adressée à ses partisans pour faire valoir les liens qui unissent les gens de sa région et le respect qu’elle leur porte; un respect qui, a-t-elle affirmé, a guidé ses positions et décisions par le passé, et qu’elle aura toujours pour les électeurs et électrices de sa circonscription.

La représentante libérale a ensuite fait référence au budget provincial déposé la semaine dernière par le parti conservateur, en mettant l’accent sur le fait que la région d’Ottawa et l’Est ontarien ont été complètement oubliés, et que les dossiers de l’éducation et de la francophonie n’ont pas obtenu leur juste part.

Avant de procéder à la coupe officielle du ruban, Mme Simard a lancé, avec une pointe d’humour, qu’elle était maintenant « prête à remplacer ses chaussures à talons par des espadrilles » pour entamer sa portion préférée de la campagne électorale : le porte-à-porte qui lui permet de rencontrer personnellement les gens de sa circonscription.