le Mercredi 7 Décembre 2022
le Jeudi 24 février 2022 13:00 Culture

Discussion animée sur le Centre culturel Le Chenail au conseil municipal de Hawkesbury

Une facture de 17 000 $ a monopolisé une bonne demi-heure de discussion lors du premier conseil municipal de Hawkesbury de 2022. Au centre des discussions est le pourcentage de dépenses en chauffage que le Centre culturel Le Chenail devait rembourser à la municipalité selon quelques élus. Mais selon la Directrice générale, Mme Lynda Clouette-Mackay, l’entente originelle convenue avec la ville en 2010 stipule que le Centre payera 20 % de frais d’électricité et de chauffage pour leur utilisation de l’édifice historique de la Maison de l’Île. Cette entente est précisée dans une lettre du maire de l’époque. En 2017, la ville a installé un système de chauffage au propane. À ce moment-là, la ville exigea que le centre paye 100 % de la facture de chauffage. Le Centre culturel Le Chenail n’a jamais accepté un changement à l’entente de 2010 visant le pourcentage de la facturation de l’électricité ou du chauffage. Pour Mme Clouette-Mackay la ville ne peut changer unilatéralement l’entente.

Le Centre culturel Le Chenail a pour mission de promouvoir les arts et la culture francophone. Il veille également à protéger le patrimoine historique de la Maison de l’Île. Depuis son déménagement dans sa résidence actuelle, le centre a pu obtenir plusieurs centaines de milliers de dollars en subvention de diverses sources permettant la rénovation de l’édifice patrimonial sans que cela coûte un sou à la ville de Hawkesbury. La Maison de l’Île a pu ainsi devenir un bien important pour la municipalité.

Lors de la réunion du conseil du 24 février, plusieurs échanges ont eu lieu. Le conseiller Lawrence Bogue tenta de dresser un portrait complet de la situation après sa réunion avec plusieurs intervenants impliqués dans la question de la facture de l’électricité et du chauffage du Centre culturel. Le conseiller a souligné les avantages amenés par le Centre culturel Le Chenail pour l’image de la ville. Il a également fait référence à la lettre du maire Berthiaume qui stipule que le centre payera 20 % de l’électricité et du chauffage en reconnaissance de leurs efforts d’entretien de la Maison de l’Île. Les conseillers Paquette et Lefebvre ont maintenu que la question dans l’ordre du jour était simplement de discuter des modalités de paiement de la facture de 17 000 $. Le conseiller Campbell a suggéré qu’avec tout l’argent des subventions, le centre devrait utiliser les fonds des subventions pour payer la facture. La mairesse a précisé que les subventions doivent être utilisées seulement pour les dépenses approuvées dans le projet et non pour les dépenses courantes. Le conseiller Tsourounakis a souligné l’importance du Centre culturel pour la communauté et ajoute que le conseil devrait soutenir une organisation sans but lucratif qui coûte si peu à la municipalité en comparaison à d’autres dépenses culturelles.

La possibilité de mandater les fonctionnaires de la ville d’examiner la question a été soulevée lors des discussions, mais aucune décision fut prise avant de passer au prochain point sur l’ordre du jour et la question demeure en suspens.