le Vendredi 9 Décembre 2022
le Vendredi 30 avril 2021 11:57 Covid-19

Covid-19 dans les CUPR: Vers le creux de la vague

La situation sanitaire sur le territoire du Bureau de santé de l’est de l’Ontario (BSEO) semble s’améliorer. Le nombre de cas actifs de Covid-19 est en baisse partout sur le territoire dont dans les Comtés unis de Prescott-Russell (CUPR), ce qui fait dire à l’organisme que les mesures plus strictes mises en place par le gouvernement ontarien portent fruits trois semaines après le début de leur application.

«On a de bonnes nouvelles, confirme le médecin hygiéniste du BSEO, le docteur Paul Roumeliotis. Au cours des deux jours de la dernière fin de semaine, on a eu une cinquantaine de nouveaux cas seulement. Auparavant, on pouvait en compter une soixantaine en une seule journée.»

Dans les CUPR, le nombre de cas actifs est de 130 en date du 27 avril, soit 101 de moins que la semaine précédente. Malheureusement, on dénote aussi durant cette période deux décès supplémentaires pour un total de 47 depuis le début de la pandémie.

Pour le docteur Roumeliotis, ceci démontre que l’état d’urgence déclaré par le gouvernement de Doug Ford il y a trois semaines rapporte des dividendes avec une baisse marquée du nombre de nouveaux cas partout en province.

«Il reste encore trois semaines à cet état d’urgence et j’espère que d’ici là, notre région repassera au niveau d’alerte rouge ou même orange, lance le médecin hygiéniste. On voit une bonne réponse à ces mesures plus strictes.»

Vaccination à pleine vitesse

Le déroulement de la campagne de vaccination sur le territoire du BSEO se déroule à grande vitesse: plus de 54 000 doses de vaccin ont été administrées jusqu’à présent, dont près de 2000 dans des pharmacies de la région. D’ici un mois, le BSEO espère doubler le nombre de personnes qui auront reçu une première dose de vaccin.

Selon le docteur Roumeliotis, cette estimation du BSEO quant au nombre de vaccins administrés dans les prochaines semaines ne tient compte que du seul vaccin de Pfizer-BioNTech dont les livraisons devraient augmenter durant cette période. Avec l’arrivée du nouveau vaccin Janssen, la vaccination devrait donc s’accélérer encore plus.

Justement, de plus en plus de groupes de citoyens peuvent maintenant avoir accès aux vaccins, les dernières en lice étant les femmes enceintes depuis le 23 avril dernier. Le docteur Roumeliotis estimait lundi dernier que le prochain groupe qui pourrait recevoir les vaccins seraient les personnes de plus de 55 ans et qu’une annonce en ce sens devait avoir lieu d’ici la fin de la présente semaine si ce n’est déjà fait. Rappelons que les personnes de 40 ans et plus peuvent aussi depuis la semaine dernière se faire vacciner avec le vaccin AstraZeneca dans les pharmacies et les installations de soins primaires.

Pour plus de détails sur la vaccination en Ontario, visitez le covid-19.ontario.ca/fr.