le Lundi 28 novembre 2022
le Jeudi 18 juin 2020 21:07 Société

Défi des pompiers pour la dystrophie musculaire

À vos rames et pédales, pompiers!

Durant toute la fin de semaine dernière, une vingtaine de pompiers des Services d’urgences de Cornwall, Alfred-Plantagenet et Hawkesbury ont amassé des fonds pour la dystrophie musculaire en reliant Cornwall et le Vieux-Port de Montréal, via Lefaivre et Hawkesbury, en vélo et en kayak.

Le Service des Incendies d’Alfred-Plantagenet initia l’activité qui remplace les courses de Kayaks auxquelles ils ont pris part lors des festivités du 1er juillet de 2019. Le Chef pompier Dominic Côté, d’Alfred-Plantagenet, est instigateur de ce défi amusant pour eux.

Ils ont réalisé ce périple à relais en amassant des fonds pour la dystrophie musculaire pour consolider leur esprit de corps toutes unités de Services confondues. Les pompiers étaient mêlés les uns aux autres et partageaient le parcours. «Si le virus [de la COVID-19] n’était pas là on aurait une grosse participation. C’est une première.»

Jason Frappier, pompier du service de Wendover, note: «Ça bien été. Le vent nous a ralentis dans la baie de L’Orignal. On était un petit groupe. Le but premier; c’est d’amasser les fonds pour la dystrophie musculaire. C’est important que les pompiers s’impliquent. C’est plaisant», après qu’il ait ramé une partie du relais. Il vous rappelle que prendre l’air est bénéfique pour la santé mentale et physique.

Charlie Gagnon, pompier de Cornwall et d’Alfred-Plantagenet, explique: «Avec les événements liés au coronavirus, on laisse les gens en besoin qui ont la dystrophie musculaire, de côté. C’est important de les appuyer dans cette cause-là. Chef Coté planifiait l’événement depuis un an. On ne voulait pas les laisser tomber.» Son relais s’est fait le lendemain.

Les pompiers de Hawkesbury-Est ont salué leurs comparses quand ils s’arrêtèrent brièvement à Chute-à-Blondeau pour une escale.

En fin de parcours ils étaient heureux de partager du bon temps en partageant leurs soucis pour que la population soutienne davantage la cause. Au moment d’écrire ces lignes, le montant amassé se calculait toujours. La plupart des dons étaient offerts directement en ligne.

Photos: Stéphane Bourgeois