jeudi, décembre 2, 2021
LACHUTE Météo
HAWKESBURY Météo

31 143 copies chaque semaine

Derniers articles

Cinéstarz débarque à Grenville

Alors qu’il y a quelques semaines son avenir était encore incertain, une entente rapide a permis au Cinéma Laurentian de Grenville de rester ouvert. À plus long terme, cela permet aussi au deuxième plus ancien cinéma du Québec d’assurer son avenir sous la bannière de Cinéstarz qui l’opère déjà depuis le 1er octobre.

« C’est le ‘deal’ le plus rapide que j’ai fait de toute ma vie. En deux semaines on avait une entente alors que normalement cela peut prendre un an (ou plus) pour arriver à un tel accord », raconte Bruce Gurberg en parlant de l’entente de location qu’il a faite avec celui qui avait acheté le cinéma à Yvon Myner et Danielle Lacasse un mois plus tôt.

Relancer l’industrie

Alors que plusieurs sont actuellement réticents à investir dans l’industrie du cinéma à cause de la pandémie de COVID-19, Bruce Gurberg n’est pas l’un d’eux. Il préfère d’ailleurs investir tout de suite, quitte à perdre de l’argent, pour relancer l’industrie plus rapidement.

« Je crois que les cinémas sont là pour rester, les gens voudront toujours sortir de chez eux, aller en ‘date’, sortir entre amis. D’autant plus ici, où toute la communauté est très attachée à ‘son cinéma’ », affirme l’homme d’affaires qui opère cinq autres ‘Cinéstarz’.

Cette relance commence d’abord par plus de service et donc le cinéma sera ouvert sept jours sur sept et offrira maintenant une plage horaire beaucoup plus grande, avec des représentations allant parfois de 11h jusqu’à 20h45. L’homme d’affaires qui opère trois cinémas au Québec et trois en Ontario indique aussi l’importance d’offrir autant du service pour les anglophones que les francophones.

Entre nouveauté et tradition

L’entente que possède actuellement Bruce Gurberg avec le nouveau propriétaire de l’immeuble est une location. En revanche, il peut non seulement opérer le cinéma comme il l’entend, mais il possède aussi une grande liberté sur la manière dont l’immeuble est géré. D’ailleurs, de nombreux projets lui viennent déjà en tête lorsqu’il pense à son nouveau cinéma.

« À court terme, on va faire de petites rénovations juste pour faire un petit ‘refresh’. À plus long terme, on compte faire des rénovations majeures avec l’immeuble, notamment passer de deux à quatre ou cinq salles », raconte-t-il avec passion et ambition.

Malgré tous ces changements à venir, le propriétaire de Cinéstarz insiste pour conserver le « cachet » que le cinéma possède actuellement et donc l’héritage qu’Yvon Myner et Danielle Lacasse ont légué après plus de 50 ans comme propriétaires.

« J’adore l’histoire d’Yvon et Danielle. Par-dessus tout, je veux que les gens sachent qu’autant que je sois là le cinéma va toujours rester un cinéma ‘familial’ et donc ‘leur’ cinéma », conclut celui qui affirme fièrement posséder le ‘meilleur popcorn’ de toute l’industrie des cinémas.

Maintenant que Cinéstarz est à Grenville  « pour y rester » et ce, sept jours sur sept, c’est maintenant entre les mains du public de découvrir si sa dernière affirmation est vraie ou non.

Latest Posts

Articles les plus consultés

Don't Miss