lundi, janvier 24, 2022
LACHUTE Météo
HAWKESBURY Météo

31 143 copies chaque semaine

Derniers articles

Covid-19: Le CISSS des Laurentides reste vigilant

Francis Legault
Courriel/Email: leregional@gmail.com

Bien que le Québec soit en pleine 4e vague de la pandémie de Covid-19, les dernières semaines ont vu le nombre de cas se stabiliser ou être en baisse dans les Laurentides. Malgré ces données encourageantes, le Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) des Laurentides indique rester vigilant alors que la Covid-19 fait un retour dans les résidences pour aînés.

En date du 7 octobre, on comptait 414 cas actifs de Covid-19 dans les Laurentides dont 7 dans la MRC d’Argenteuil, avec une tendance à la baisse.

«C’est la première fois depuis le début de cette 4e vague que l’on observe une baisse du nombre de cas hebdomadaire, indique le docteur Éric Goyer, directeur régional de la Santé publique. Dans 75% des nouveaux cas, ce sont des personnes qui ne sont pas adéquatement vaccinées.»

Avec la rentrée dans les écoles au début du mois de septembre, le nombre d’éclosions a grandement augmenté en milieu scolaire au cours des semaines suivantes. Près de la moitié de toutes les éclosions dans les Laurentides ont cours dans les écoles, majoritairement dans les établissements primaires puisque les élèves de moins de 12 ans ne sont aucunement vaccinés. En date du 6 octobre, quatre des neuf écoles primaires d’Argenteuil comptaient des cas parmi leurs élèves. La vaccination de cette clientèle pourrait être annoncée sous peu.

«Je suis très soulagé en voyant les chiffres de cette semaine, confirme le docteur Goyer à propos de la baisse des cas. Mais je me garde une réserve pour voir comment ça va évoluer dans les prochaines semaines car on avait vécu une situation similaire à l’automne dernier. La vaccination semble cependant venir changer la donne cette fois-ci.»

Une 3e dose pour certains

Si ces nouvelles sont bonnes quant au nombre de cas, le CISSS admet cependant garder un œil sur la situation dans les CHSLD et ressources intermédiaires alors que pour la première fois depuis juin dernier, des cas ont été détectés. Heureusement, leur nombre est loin d’être équivalent à ce qui a été vu au printemps dernier avec majoritairement des cas isolés au sein de ces résidences et aucun dans Argenteuil.

«On constate que chez les personnes touchées, elles ont moins de symptômes grâce à la vaccination, relativise Jean-Philippe Cotton, président-directeur général adjoint du CISSS des Laurentides. Il y en a qui  développent quand même des complications car il ne faut pas oublier qu’il s’agit d’une clientèle plus vulnérable. Mais pour chaque éclosion, il y a toujours un lien avec une personne non adéquatement vaccinée.»

Le vaccin étant un peu moins efficace chez les aînés d’un certain âge, le gouvernement a annoncé qu’une troisième dose allait être donnée aux résidents des CHSLD et autres résidences privées. Cette clientèle s’ajoute aux personnes immunosupprimées pour qui une troisième dose a aussi été recommandée il y a quelques semaines. Pour l’instant, il n’est pas question de fournir une troisième dose au reste de la population.

«La protection de la population demeure très bonne avec deux doses, affirme le docteur Caroline Chantal, responsable de la vaccination dans les Laurentides. Une personne vaccinée a huit fois moins de chance d’attraper la Covid-19 qu’une personne non-vaccinée et 30 fois moins de chance d’être hospitalisée. On continue à surveiller les données pour voir si la protection diminue dans la population générale.»

Latest Posts

Articles les plus consultés

Don't Miss