vendredi, octobre 22, 2021
LACHUTE Météo
HAWKESBURY Météo

31 143 copies chaque semaine

Derniers articles

Francis Drouin l’emporte haut la main

Le 20 septembre dernier, aux alentours de 23h30, le député libéral Francis Drouin a officiellement été élu pour un troisième mandat consécutif dans le comté de Glengarry-Prescott-Russell. Pour une élection de suite, ce sera dans un gouvernement minoritaire libéral mené par Justin Trudeau.

Au moment d’écrire ces lignes, 241 des 265 boîtes électorales avaient été ouvertes, donnant au député libéral une avance de plus de 5000 votes sur la deuxième position, obtenant ainsi 44,2% des votes contre 33,9% pour Susan McArthur du Parti conservateur.

Bref, pour en revenir à celui qui représente le comté depuis 2015 (et qui continuera de le représenter), ce dernier tenait son rassemblement électoral au restaurant Déjà Vu, situé sur la rue Principale de Hawkesbury. C’est son père Yves Drouin qui a fait l’annonce de la victoire à la foule avant de céder le micro à son fils qui a ensuite remercié tous ceux qui l’ont soutenu.

D’ailleurs, ce dernier a immédiatement remercié son père pour tout le soutien qu’il lui apporte d’une campagne à une autre.

«Je le surnomme ‘Dominique Michel’, à chaque campagne il dit que c’est sa dernière, mais il revient à chaque fois pour me donner un coup de main », a indiqué Francis Drouin à la blague en remerciant aussi sa mère, son épouse, son frère et les membres de son équipe à qui il va devoir « quelques shooters » pour leur travail acharné.

Connecter avec les gens

Comme il l’a répété avant et pendant sa campagne, la priorité de Francis Drouin restera toujours son comté et après un troisième gain en près de six ans, il l’a répété ce soir.

«Ma politique restera toujours une politique qui est locale, c’est toujours de rester en contact avec mes concitoyens. Au niveau personnel, j’ai adoré faire du porte-à-porte et avoir la chance de connecter avec les gens partout à travers le comté », a-t-il confié en mentionnant qu’il avait été confiné comme tout le monde par la COVID-19 et qu’il était ainsi d’autant plus heureux de revoir tout le monde.

Jeune vétéran

À seulement 38 ans, il s’agit déjà d’un troisième mandat pour Francis Drouin, mais à l’approche du jour de l’élection, jusqu’à sa victoire, l’un des éléments qui l’aura le plus aidé tout au long de sa campagne est qu’il n’aura jamais tenu son électorat pour acquis.

« Je travaille toujours comme si j’avais 10 000 votes de retard, car un politicien qui tient son électorat pour acquis ne mérite pas la victoire. Le jour où je penserais comme ça, je saurais qu’il est temps d’accrocher mes patins », a-t-il mentionné avec passion.

En revanche, quand on entend cette passion dans sa voix, même si (de ses propres aveux) il a quelques cheveux gris de plus qu’en 2015, on comprend que le jeune vétéran est encore loin d’accrocher ses patins.

De ce fait, après un deuxième mandat davantage axé sur la « gestion de crise », il se sent maintenant prêt pour desservir la population en travaillant encore plus fort sur la glace politique en mentionnant au passage l’accès à la main-d’œuvre comme l’une de ses priorités.

Une pensée pour l’autre camp

Alors qu’il nous a été impossible de rejoindre Susan McArthur au moment d’écrire ces lignes, cette dernière n’a pas été oubliée par Francis Drouin lors de ses remerciements.

« Je veux remercier tous ceux qui ont mis leur nom sur le ‘ballot’. Plus particulièrement, je veux remercier Susan McArthur car des fois tu gagnes, des fois tu perds, je l’ai moi-même déjà vécu plus jeune et je sais que c’est parfois difficile pour les familles. Je veux donc la remercier car je sais que ça prend beaucoup de courage, gagnant ou perdant», a-t-il mentionné en concluant ses remerciements.

Latest Posts

Articles les plus consultés

Don't Miss