mercredi, septembre 22, 2021
LACHUTE Météo
HAWKESBURY Météo

31 143 copies chaque semaine

Derniers articles

Arts et plein air à l’honneur à GSLR

Le 19 août dernier, le sentier des arts « Nature et Tradition » de la rivière Rouge a officiellement inauguré sa deuxième édition au secteur nord du Camping des Chutes de la Rouge. En plus d’une marche en plein air aux abords de la rivière, le sentier offre aussi aux gens de voir les œuvres de onze artistes professionnels, dont huit proviennent de la MRC d’Argenteuil, incluant le commissaire de l’exposition Jacques Charbonneau. Au total, 15 œuvres sont présentes sur les lieux, soit cinq ayant été conservées de l’édition précédente et dix toutes nouvelles de cette année.

« On doit rester actif en tant qu’artiste sinon les opportunités ne viendront jamais à nous sans qu’on les trouve nous-mêmes. Quand l’idée m’est venue l’année dernière, j’ai d’abord contacté la municipalité, ensuite la MRC et la députée Agnès Grondin qui ont tous donné leurs accords. Grâce aux subventions, j’ai ensuite pu rassembler et payer les artistes de la région. C’était d’ailleurs un élément essentiel à mes yeux, bien que ce ne soit pas une énorme somme, il s’agit d’artistes professionnels qui s’investissent dans leur art », raconte Jacques Charbonneau avec fierté.

En effet, la ville a offert une subvention de 6000$ pour le sentier, la MRC d’Argenteuil 4000$ et le bureau de la députée Agnès Grondin 1500$. Tout cela pour permettre d’offrir une somme avoisinant les 500$ pour chaque œuvre offerte par les artistes, en plus de payer un montant symbolique à Hydro-Québec qui est le propriétaire du terrain.

Nature omniprésente

Une chose est sûre, le sentier porte bien son nom, situé en pleine nature, il fait le bonheur de ceux qui ne sont pas habitués de voir de l’art dans un milieu du genre.

« On associe souvent la randonnée en forêt au plein air et donc aux sportifs. Il faut toutefois savoir qu’on a reçu de nombreux commentaires positifs de ceux qui se sont promenés dans le sentier et qui étaient très heureux de voir de l’art et de se faire prendre en photo avec les œuvres. », raconte  Jacqueline Richer dont l’œuvre « Pour toi Lætitia » est exposée dans le sentier.

D’ailleurs, la nature est omniprésente dans l’art qu’on retrouve dans le sentier, puisque plusieurs œuvres ont été faites directement dans la forêt avec des arbres, des roches ou d’autres éléments végétaux. Avec « Jos », l’artiste Marie-Josée Boileau de Grenville-sur-la-Rouge a notamment peinturé la tête d’un ours noir du Québec sur une immense roche. De son côté, Reynalda Bedolla-Sanchez, originaire du Mexique mais maintenant résidente de Lachute, a réalisé la sculpture « Le paon bleu, le gardien amoureux de la rivière rouge » à l’aide d’un arbre et de ses  racines. Erin Emily Robinson (Calumet) a quant à elle trouvé l’inspiration de son œuvre en « découvrant des formes humaines et animales présentes naturellement dans le bois » de l’arbre mort sur lequel elle a peint. Fait cocasse, la nature est tellement au cœur des œuvres du sentier qu’un oiseau a même utilisé une partie de la ficelle de l’œuvre « Paysage de mousse » de Paul Gagné (Chatham) pour se faire un nid dans un arbre avoisinant.

Volet tradition

Une chose essentielle à savoir quant au lieu de l’exposition, c’est qu’il est déjà riche en tradition en soi puisqu’il est situé sur les territoires Algonquins.

Justement, l’artiste Gabriel Garcia, lui aussi originaire du Mexique, mais résidant maintenant à Calumet peut très bien comprendre ce que les traditions autochtones représentent.

« J’ai toujours été inspiré par mes origines autochtones et l’art indigène mexicain influencé par les magnifiques et splendides cultures ancestrales telles que Mayas, Toltèques et Aztèques », témoigne celui dont l’œuvre, « Kauyumari-Hikuri, le chevreuil bleu », s’inspire d’une légende autochtone pour ainsi  représenter « la nourriture du corps mais aussi la nourriture de l’esprit ».

Bref, en dehors des œuvres de Jacques Charbonneau, Paul Gagné, Jacqueline Richer, Reynalda Bedolla Sanchez, Erin Emily Robinson, Marie-Josée Boileau et de Gabriel Garcia dont j’ai déjà fait mention plus haut, le public peut aussi voir les œuvres de Louise Page, Richard Gagnon, Sylvie Pronovost et de Carole Doyon gratuitement (moyennant l’accès au site du camping) et dès maintenant.

De plus, le 24-25 et 26 septembre prochain se tiendront au même lieu les Journées de la Culture 2021 qui (en plus du sentier) offriront une programmation variée qui inclura des activités et des prestations avec des musiciens et artistes multidisciplinaires. De ce fait, toute cette programmation sera ainsi disponible sur la page Facebook officielle de Nature et Tradition, portant le nom « Le sentier des arts de la rivière Rouge ».

Latest Posts

Articles les plus consultés

Don't Miss