mercredi, septembre 22, 2021
LACHUTE Météo
HAWKESBURY Météo

31 143 copies chaque semaine

Derniers articles

Vaccination: les Argenteuillois se font tirer l’oreille

Francis Legault
Courriel/Email: leregional@gmail.com

Alors que le nombre de cas de Covid-19 est en chute libre dans les Laurentides, la MRC d’Argenteuil n’aurait plus de cas actif sur son territoire depuis maintenant plus d’une semaine. Cependant, la crainte de l’arrivée imminente dans la région du variant Delta, plus contagieux que tous les autres variants, garde les autorités sanitaires en alerte. Qui plus est, cette arrivée pourrait avoir de graves conséquences dans la MRC alors que celle-ci se classe bonne dernière en terme de couverture vaccinale dans l’ensemble des Laurentides.

Selon les données du Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) des Laurentides en date du 6 juillet, la MRC d’Argenteuil se classe au dernier rang des huit MRC de la région dans presque toutes les catégories d’âge quant au pourcentage de sa population qui a reçu au moins une première dose de vaccin contre la Covid-19. Seule la MRC des Laurentides fait pire qu’Argenteuil dans la catégorie des 40 à 49 ans avec un écart de 0,4% seulement; autrement, les Argenteuillois sont les cancres de la vaccination dans tous les autres groupes d’âge.

La différence est encore plus marquée chez les jeunes adultes: seulement 51,5% des personnes de 30 à 39 ans d’Argenteuil se sont fait vacciner en date du 6 juillet, soit 5,6% de moins que la MRC qui arrive à l’avant-dernier rang. Chez les 18 à 29 ans, cet écart est de 3,5% (50,8% pour Argenteuil contre 54,3% pour la MRC des Laurentides).

Caroline Chantal, directrice responsable du dossier de la vaccination contre la Covid-19 au CISSS des Laurentides, indique travailler en étroite collaboration avec la MRC d’Argenteuil afin de faire en sorte d’augmenter cette couverture vaccinale. Ce n’est donc pas pour rien que depuis son lancement, le VacciBUS, autobus transformé en clinique de vaccination mobile qui offre des vaccins sans rendez-vous, a fait ou prévoit faire huit passages dans la MRC. Ses deux premiers arrêts, à Lachute et à Grenville, ont d’ailleurs été couronnés de succès.

«On a vacciné près de 150 personnes à Lachute et 130 autres à Grenville, indique madame Chantal. On est alimenté par Marc Carrière, directeur général de la MRC, pour trouver des endroits stratégiques où l’on peut susciter l’adhérence à la vaccination.»

Une brigade aurait aussi été mise en place pour sillonner certains secteurs de la MRC pour répondre aux interrogations des citoyens en lien avec la vaccination.

Des cliniques sans rendez-vous

Outre la clinique de vaccination sur rendez-vous à l’aréna de Lachute, des cliniques sans rendez-vous seront offertes au cours de la prochaine semaine. Les 9, 10 et 11 juillet, les trois vaccins disponibles au pays (Pfizer, Moderna et AstraZeneca) seront offerts sans rendez-vous à l’aréna de Lachute.

Une distribution de coupons se fait à compter de 7h le matin. Un nombre limité de coupons est disponible pour recevoir une dose la journée même. Sur le coupon, il sera indiqué l’heure à laquelle revenir pour recevoir votre dose. Si vous n’avez pas réussi à obtenir un coupon, vous devrez vous présenter une autre journée.

Quant à lui, le VacciBUS sera de passage à la polvalente Lavigne le 11 juillet, de 9h30 à 16h30. Il sera ensuite au Marché aux puces de Lachute le 13 juillet, de 9h30 à 16h30. Le 17 juillet, il sera à l’hôtel de ville de Grenville-sur-la-Rouge, de 13h30 à 20h30. Dans les trois cas, uniquement le vaccin Pfizer sera offert.

Si vous souhaitez recevoir votre 1re dose, vous devez être âgé de plus de 12 ans pour le vaccin Pfizer et de plus de 18 ans pour le vaccin Moderna.

Si vous souhaitez recevoir votre 2e dose lors d’une de ces cliniques sans rendez-vous, vous devez vous assurer qu’il se soit écoulé plus de 8 semaines (56 jours) depuis votre 1re dose. Pour une 2e dose d’AstraZeneca, vous devez avoir plus de 45 ans.

Attention à la 4e vague

Le variant Delta (anciennement appelé variant indien), plus virulent que tous les autres variants détectés jusqu’à présent, fait actuellement des ravages dans certains pays du globe, notamment en Europe et en Indonésie. Dans les Laurentides, un seul cas est soupçonné pour l’instant mais les autorités sanitaires se préparent à une 4e vague pour l’automne en raison de celui-ci.

«On se prépare à une 4e vague pour l’automne car ce variant est beaucoup plus contagieux, confirme le docteur Éric Goyer, directeur de la Santé publique dans les Laurentides. Mais ça va dépendre de combien de personnes auront reçu leurs deux doses de vaccin au cours de l’été. On se prépare tout en souhaitant que la vaccination des deux doses puisse réduire son importance.»

Le docteur Goyer rappelle l’importance de recevoir deux doses de vaccin pour s’assurer d’une protection maximale contre le variant Delta. Les vaccins Pfizer et AstraZeneca réduiraient ainsi de 90% les risques d’hospitalisation liés à ce variant si une personne reçoit ses deux doses.

Les personnes qui désirent prendre rendez-vous pour recevoir une dose de vaccin peuvent le faire en visitant le clicsante.ca. La liste des cliniques de vaccination sans rendez-vous est disponible sur le site du CISSS des Laurentides au www.santelaurentides.gouv.qc.ca, sous l’onglet «Covid-19».

Latest Posts

Articles les plus consultés

Don't Miss