mardi, juin 22, 2021
LACHUTE Météo
HAWKESBURY Météo

31 143 copies chaque semaine

Derniers articles

Un engagement pour nettoyer les berges des deux rives

En 2019, les Comtés unis de Prescott et Russell ainsi que les MRC de Papineau et d’Argenteuil ont signé une entente avec l’organisme Garde-rivière des Outaouais dont le but ultime est d’organiser des campagnes de nettoyages des berges des deux rives de la rivière des Outaouais. Après un report d’une année en raison de la pandémie, la mise en place de cette entente débutera sous peu.

Le coordonnateur des relations communautaires de Garde-rivière des Outaouais, Alejandro Prescott-Cornejo, mentionne qu’une plateforme numérique dédiée au nettoyage des berges, intitulée iCollecte (voir https://icleanup.ca.) est maintenant disponible et a été conçue spécifiquement pour permettre à un individu de faire le suivi de ses propres activités de nettoyage en enregistrant les items collectés directement dans l’application.

L’étendue géographique longeant la rivière, entre Clarence-Rockland et le secteur de Chute-à-Blondeau, en Ontario, couvre une distance d’environ 75 kilomètres.

Monsieur Prescott-Cornejo tient à préciser: « Je crois sincèrement que si les citoyens des communautés qui longent les deux rives s’impliquent lors de campagnes de nettoyages après les restrictions de la pandémie, nous parviendrons à maintenir la beauté de la rivière des Outaouais et de préserver la qualité de son eau potable ».
Pour les citoyens et citoyennes intéressés à faire leur part, Garde-rivière des Outaouais a publié un guide de nettoyage ainsi qu’une page Facebook, où les gens peuvent s’informer des activités de l’organisme.

« La dernière année a été très difficile pour une organisation comme la nôtre, confirme Alejandro Prescott-Cornejo. À cause de la COVID-19, nos engagements prévus avec les deux MRC et les Comtés unis n’ont pas été réalisés.»

Par contre, tout ne fut point peine perdue car l’organisme a lancé tout dernièrement sur son site web (ottawariverkeeper.ca/fr) une vidéo expliquant les buts du partenariat et sa raison d’être.

«Je crois qu’il est très important de réaliser qu’entre voisins séparés par une aussi belle rivière qu’est l’Outaouais, nous devons travailler ensemble afin d’avancer des idées nouvelles pour que tous les citoyens des deux rives puissent en bénéficier», a expliqué le préfet de la MRC de Papineau, monsieur Benoit Lauzon.

À propos du Pacte d’Amitié


Depuis 2011, la MRC d’Argenteuil, la MRC de Papineau et les Comtés unis de Prescott et Russell se donnent rendez-vous annuellement dans le but d’entretenir et de renforcer le partenariat les unissant, notamment en matière de récréo- tourisme, de culture, de patrimoine et de protection de l’environnement.

«Protéger et mettre en valeur la rivière des Outaouais constituent des enjeux prioritaires pour nos territoires, explique monsieur Scott Pearce, préfet de la MRC Argenteuil.  Le Canada possède 20% de toute l’eau potable de la planète et si nous, les résidents des deux rives, ne faisons absolument rien pour protéger cette ressource naturelle, et bien nous serons irresponsables et de grands perdants ».

«Notre partenaire Garde-rivière des Outaouais, ajoute-t-il, nous pousse à poursuivre et à intensifier nos efforts afin de préserver et d’améliorer la santé écologique de notre splendide rivière.»

Stéphane Sarrazin, président des Comtés unis de Prescott et Russell (CUPR) mentionne: «Vingt communautés des CUPR s’alimentent en eau potable directement puisée de la rivière des Outaouais, de là l’importance pour nous de se lier d’amitié avec des organismes tel Garde-rivière des Outaouais.»
«Il faut s’impliquer avec ce groupe, poursuit-il, car leur vision et mission sont de protéger cette richesse et la qualité de son eau naturelle. Cette vision rencontre exactement nos objectifs.»

Patrick Nadeau, de Garde-rivière des Outaouais, discute de l’importance du Pacte d’amitié qui existe entre les trois partenaires. «Ce pacte est vraiment pour nous un modèle à suivre à l’échelle du bassin-versant mais nous, les humains, avons créé une ligne imaginaire qui sépare la rivière en deux, établissant la frontière entre le Québec et l’Ontario. Mais, grâce à des dirigeants qui ont su mettre leurs différends de côté, ils ont créé avec le Pacte d’amitié des liens qui nous permettent de coordonner nos efforts afin de mieux protéger notre rivière», explique-t-il.

Les activités de Garde-rivière des Outaouais sont soutenues financièrement en partie par le ministère de l’Environnement et des Changements climatiques du Québec.

Pour communiquer avec monsieur Prescott-Cornejo, écrivez au aprescott-cornejo@garderiviere.ca. L’application iCollecte est disponible au icleanup.ca/ et pour visionner l’annonce de Garde-rivière des Outaouais, visitez leur site au ottawariverkeeper.ca.

Latest Posts

Articles les plus consultés

Don't Miss