mardi, juin 22, 2021
LACHUTE Météo
HAWKESBURY Météo

31 143 copies chaque semaine

Derniers articles

Développement résidentiel: Ça bouge aussi à Brownsburg-Chatham!

Francis Legault
Courriel/Email: leregional@gmail.com

Il n’y a pas qu’à Lachute où la construction résidentielle va de bon train depuis quelques mois. À Brownsburg-Chatham, le développement va bien également alors que la municipalité se dirige vers une année record en terme de nouvelles constructions.

Les chiffres du mois d’avril de la Société canadienne d’hypothèque et de logement (SCHL) confirment que la Ville de Lachute se dirige vers une autre bonne année au niveau de la construction résidentielle avec 95 unités d’habitation (maisons ou appartements) mises en chantier ou achevées lors du premier trimestre de l’année, légèrement en hausse par rapport à pareille date l’an dernier, avec une centaine d’autres unités actuellement en construction.

La SCHL ne compile cependant pas les données pour des agglomérations de moins de 10 000 habitants, comme c’est le cas de Brownsburg-Chatham. Pourtant, cette municipalité n’a rien à envier à sa voisine: en 2020, selon la municipalité, 63 permis de construction ont été émis et jusqu’à présent, en 2021, ce nombre est déjà de 50. Les projections de la ville prévoient que ce seraient 130 permis qui pourraient être émis cette année. À titre de comparaison, la moyenne des onze années précédentes était de 29 permis de construction par année.

«Les gens qui s’en viennent à Brownsburg-Chatham ont découvert la ville et sont heureux d’y habiter, avance la mairesse de la municipalité, Catherine Trickey. C’est du jamais vu! La pandémie a joué un rôle, avec beaucoup de  gens qui quittent les grands centres et dont on en reçoit une partie, mais il n’y a pas que ça: on nous dit que les prix sont abordables par rapport à ailleurs.»

Madame Trickey croit également que la qualité des services offerts par la municipalité, notamment en ce qui a trait au niveau de l’urbanisme, joue un rôle pour faciliter l’arrivée de nouveaux résidents. L’aspect villégiature de la municipalité attire également les nouveaux citoyens.

Améliorer l’urbanisme

Jean-François Brunet, qui est devenu le nouveau directeur général de Brownsburg-Chatham le 4 mai dernier, était auparavant directeur du développement et de l’aménagement du territoire de la municipalité. Avec 12 ans d’expérience dans le développement de projets résidentiels, il a été embauché comme consultant externe en 2019 afin de revoir le service d’urbanisme de la ville. Il indique avoir voulu implanter une nouvelle philosophie de travail plus collaborative au sein de ce service avec les citoyens qui font des demandes.

«On disait avant que ce service n’était pas là pour aider les gens, que c’était long avant d’avoir des réponses, raconte-t-il. Maintenant, les promoteurs nous disent qu’ils se sentent aidés et que le développement se fait de façon logique. Le service que l’on veut offrir aux gens est le service que moi-même je m’entends à recevoir!»

Selon lui, beaucoup de nouveaux citoyens ont découvert les attraits récréotouristiques de la municipalité, notamment ses accès aux lacs dans la partie nord de Brownsburg-Chatham. Une réflexion aurait d’ailleurs cours présentement sur la façon de faire ce développement dans ce secteur de villégiature.

«C’est bien beau dire qu’on veut du développement, je ne peux pas mettre 14 terrains de camping ou 800 chalets, ce n’est pas vraiment ce que l’on veut, illustre-t-il. On a une réflexion au niveau urbanistique sur ce que l’on pense qui sera le mieux et à quels endroits, avec le moins d’impacts possibles sur la nature. Il y a de l’engouement mais on ne veut pas dire oui à tout.»

Forte demande

Monsieur Brunet confirme que la valeur des terrains a augmenté au cours des derniers mois sur le territoire de Brownsburg-Chatham, dû notamment à l’intérêt grandissant des nouveaux acheteurs pour la région. Outre les résidences, la demande est également forte pour des logements locatifs.

«Tout se vend présentement. Il n’y a presque rien à vendre ou à louer dans la municipalité, dit-il. Tout ce qui est mis en vente se vend en quelques jours, souvent à des prix plus élevés que ce qui est annoncé.»

D’ailleurs, la phase 2 de développement du Domaine Cadieux, dans le secteur St-Philippe-Est et qui comprend 75 nouveaux terrains, est actuellement en cours et devrait comporter une quarantaine de nouveaux logements locatifs.

Ailleurs dans la municipalité, une nouvelle rue a vu le jour sur le chemin Sinclair: une dizaine de maisons unifamiliales destinées aussi au marché locatif devraient être construites bientôt selon monsieur Brunet. Plus au sud, toujours sur le chemin Sinclair, une rue privée donnant accès à un projet intégré d’une trentaine d’unités verra également le jour sous peu.

Monsieur Brunet annonce aussi que la dernière phase de développement du secteur du Vieux-Vergers, avec une trentaine de nouveaux terrains à développer, devrait avoir lieu en 2022 tandis que le Domaine de la Sucrerie, au sud de la rue Woodbine, devrait bientôt être relancé également.

Par contre, concernant le fameux projet de développement résidentiel AKAL, annoncé il y a une dizaine d’années mais dont on n’a plus eu de nouvelles depuis quelques années, celui-ci serait toujours vivant mais rien de concret ne serait encore sur la table.

Autres projets

Si le développement résidentiel va bien, le développement commercial et industriel représente un défi aux dires du directeur général.

«Les terrains industriels sont limités, la majorité appartiennent à Orica, dit-il. Au niveau commercial, on a beaucoup de demandes pour des condos commerciaux mais il n’y a pas beaucoup d’offres. On travaille pour qu’il y en ait mais c’est un peu plus complexe car il y a un manque de terrains. On travaille présentement à une stratégie pour le développement commercial et industriel.»

Afin d’encore plus attirer les nouveaux résidents, Brownsburg-Chatham a demandé au ministère des Transports d’ajouter le nom de la municipalité sur les affiches annonçant la sortie 254 de l’autoroute 50. La municipalité aimerait aussi réaménager la montée Labranche afin de la rendre plus sécuritaire mais il n’y a encore rien de concret pour l’instant.

Quant à la Place du citoyen, qui devrait voir le jour au centre-ville, les plans finaux devraient être adoptés au cours des prochaines semaines et l’échéancier prévu serait respecté.

D’autres projets ont ou seront mis sur pied par la municipalité à l’intention des citoyens. Monsieur Brunet annonce ainsi  que grâce à des subventions, du reboisement aura lieu le long de la rue Renaud, dans l’emprise superflue qui avait été prévue pour la 50, ainsi qu’au sud de la rue St-Patrick. Un marché public devrait également avoir lieu dès juillet au centre-ville de la municipalité.

Latest Posts

Articles les plus consultés

Don't Miss