mercredi, mai 12, 2021
LACHUTE Météo
HAWKESBURY Météo

31 143 copies chaque semaine

Derniers articles

Valoris P-R: Un bilan 2018-2021 très positif, malgré la pandémie

L’heure est au bilan chez Valoris, qui vient tout juste de terminer son plan stratégique mis en place en 2018. Cette agence de services sociaux intégrés est au service des citoyennes et des citoyens de la région. En entrevue téléphonique, la directrice générale Hélène Fournier, trace un bilan plus que positif des trois dernières années, dépassant même les objectifs attendus dans certains services.

Le plan stratégique 2018 misait spécialement sur l’amélioration de la qualité des services cliniques, de son efficacité organisationnelle et voir à l’amélioration de la qualité de vie des gens les plus vulnérables de Prescott-Russell. Valoris avait obtenu une subvention d’un demi-million de dollars de la part de la Fondation Trillium, ce qui lui a permis de former 140 professionnels de son organisation pour qu’ils puissent utiliser l’approche Triple-P, signifiant Pratiques Parentales Positives.

Cette nouvelle approche mise surtout à uniformiser l’offre des services à travers toute l’organisation afin d’éviter la confusion au niveau stratégique, ce qui permet d’outiller correctement les parents qui font face à des enfants qui sont en difficulté. L’approche Triple-P a permis à plus de 875 personnes de la région de bénéficier de ce nouveau programme, dépassant de 10% les attentes de Valoris. Madame Fournier attribue cette augmentation à la pandémie et aux effets négatifs que celle-ci apporte aux gens les plus vulnérables.

De plus, la directrice générale rapporte une augmentation de la demande dans deux services soit pour la santé mentale et celui de parents en détresse. Elle attribue principalement cette demande accrue par l’anxiété, le stress et les disputes entre adultes. Un segment tout particulier qui la préoccupe beaucoup est la violence au foyer, causé en majeure partie par le confinement et les difficultés de son personnel à visiter ces gens à cause des restrictions imposées par le Bureau de santé.

Projet Carrefour Bien-Être

Un des nouveaux programmes mis en place au cours des dernières années est le Projet Carrefour Bien-Être. Créé par le ministère de la Santé, ce projet pilote fait partie de la stratégie ontarienne globale de santé mentale et de la lutte contre les dépendances. Ce nouveau programme est axé pour les jeunes de 12 à 25 ans, et a vu le jour l’an dernier dans les municipalités de Rockland et Cornwall. À Hawkesbury, le programme CTC (C’est ta communauté) est un programme similaire qui est en place depuis quelques années déjà et est chapeauté par Manon Parent. Ce programme vise beaucoup à développer les qualités de leadership des jeunes, pour les aider à s’impliquer dans différents projets, et apprendre à redonner à leur communauté.

La pandémie actuelle affecte toute l’équipe

Le problème le plus alarmant qui affecte l’efficacité du personnel dernièrement est celui de la fatigue mentale et l’épuisement, causés non seulement par les exigences professionnelles et les ajustements constants au bureau, mais aussi en provenance de diverses situations vécues au foyer.

«Notre personnel est humain et n’est pas sans subir les inconvénients de la Covid-19, mentionne madame Fournier. Certains services ont dû être réajustés en conséquence afin que la clientèle ne soit pas trop affectée et qu’un niveau de service acceptable soit maintenu.»

Au tout début de la pandémie où Valoris avait un manque flagrant d’équipements de protection, certains partenaires locaux leur ont fourni gratuitement les équipements nécessaires de protection contre le virus, ce qui a permis à l’organisme de maintenir la majorité des services offerts aux communautés. Madame Fournier tient à les remercier chaleureusement car pour elle, cette entraide durant ces moments les plus difficiles furent une démonstration de fraternité et des liens d’amitié qui existent parmi les communautés de Prescott-Russell.

Malgré toutes les craintes que son personnel vit au jour le jour et les peurs de contracter le virus, elle voit d’un bon œil le fait que le processus de vaccination a débuté et se réjouit d’entendre que la majorité des employés y sont favorables, ce qui permettra sans doute un retour graduel des activités et des services fournis chez Valoris.

La Fondation Valoris

La directrice tient aussi à mentionner un autre volet qui contribue en partie au bilan positif de l’organisation, est celui de la Fondation Valoris. Elle tient à remercier tous les gens de son équipe qui s’impliquent pour le bien de la fondation, soit par l’entremise de collecte de fonds, d’entraide durant la campagne des Lutins de Noël, et aussi à l’aide financière que Valoris a apportée aux Banques alimentaires l’automne dernier. Sans les nombreux bénévoles et collaborateurs, et le leadership de la haute direction, la fondation Valoris n’existerait simplement pas, si on en croit madame Fournier.

«Ce qui est remarquable chez Valoris, de dire Hélène Fournier, est celui de l’engagement et de l’implication des employés pour aider la cause de la jeunesse et des jeunes adultes des communautés dont elle dessert.»

Le travail en équipe implanté chez Valoris est primordial, mentionne madame Fournier. Habituellement, toutes les initiatives et les projets mis de l’avant par différentes équipes de Valoris atteignent leurs objectifs, ce qui permet à la population en général de profiter entièrement de ces succès.

En conclusion, selon madame Fournier, le point culminant des dernières années et qui en fait sa fierté, fut l’implantation du programme Triple-P dans Prescott-Russell, et de son utilisation parmi les différents services offerts par Valoris. «C’est certain que notre organisation fera face à de nouveaux défis, dit-elle, car ceci fait partie de notre quotidien auxquels nous sommes tous confrontés. Le personnel de Valoris a certainement démontré durant la pandémie qu’il est capable de s’ajuster en conséquence durant les moments les plus difficiles.»

Elle qui œuvre parmi les services sociaux depuis plus de vingt ans, son vœu ultime est que tout puisse retourner à la normale dans un avenir rapproché, et qu’elle puisse bénéficier d’un personnel sain et en pleine santé. Prétendant n’avoir accumulé aucun cheveu gris depuis les trois dernières années, elle attribue ce phénomène à son équipe de professionnels qu’elle définit comme extraordinaire et totalement dévouée pour la cause du bien-être de la jeunesse et jeunes adultes de Prescott-Russell.

Latest Posts

Articles les plus consultés

Don't Miss