mercredi, mai 12, 2021
LACHUTE Météo
HAWKESBURY Météo

31 143 copies chaque semaine

Derniers articles

Covid-19: Fermeture de la frontière Québec-Ontario

Francis Legault
Courriel/Email: leregional@gmail.com

Le «frein d’urgence» annoncé par le gouvernement ontarien ne semble pas avoir eu l’effet escompté puisqu’à peine une semaine plus tard, l’Ontario lançait une troisième déclaration d’urgence en vigueur depuis le 8 avril. Et depuis, la situation ne s’est toujours pas améliorée alors que depuis quelques jours, ce sont plus de 4000 nouveaux cas qui sont détectés quotidiennement à travers la province. Dans Prescott-Russell, la situation continue également de s’aggraver. Le 16 avril, le gouvernement de Doug Ford a annoncé la mise en place de mesures sanitaires plus restrictives et la fermeture des frontières avec le Québec et le Manitoba pour les déplacements non-essentiels.

Depuis le 8 avril, la population ontarienne a reçu l’ordre de rester chez soi et de ne sortir qu’en cas de nécessité. Ceci implique de ne sortir que pour aller au supermarché, recevoir des soins de santé, aller au travail ou faire de l’exercice à l’extérieur mais uniquement dans sa bulle familiale et près de son domicile. Le 16 avril, cet ordre a été prolongé de deux semaines supplémentaires, pour un total de six semaines, ce qui devrait mener au 21 mai. Dès le 17 avril, la capacité d’accueil des commerces sera limitée à 25% tandis que seulement 10 personnes pourront être présentes dans les lieux de culte. Les chantiers de construction non essentiels seront fermés et tous les terrains de sports extérieurs.

Dans le même souffle, le premier ministre Doug Ford a aussi annoncé la fermeture des frontières ontariennes avec les provinces voisines à partir du 19 avril. Seuls les travailleurs essentiels et les personnes nécessitant des soins médicaux pourront passer d’une province à l’autre. Des barrages routiers seront installés aux points d’entrée de la province pour réguler la circulation.

En date du 16 avril, on comptait 226 cas actifs de Covid-19 dans les Comtés unis de Prescott-Russell (CUPR), soit 53 cas de plus que la semaine précédente. Depuis le 23 mars, le nombre de cas actifs a augmenté de 166 en seulement trois semaines. On totalise désormais 44 décès liés à cette maladie.

Selon le docteur Paul Roumeliotis, médecin hygiéniste du Bureau de santé de l’est de l’Ontario, beaucoup de cas actifs concernent des enfants d’âge scolaire, de 4 à 18 ans, a-t-il expliqué le 12 avril dernier. Depuis le début d’avril, pas moins de 99 cas ont été détectés dans ce groupe d’âge en seulement deux semaines. Le docteur Roumeliotis appuie donc la décision gouvernementale de garder les élèves à la maison pour deux semaines, avec de l’apprentissage à distance, une mesure qu’il aurait lui-même imposée si le gouvernement ne l’avait décidée. Rappelons que l’enseignement à distance ne sera mis en place qu’à partir de la semaine prochaine puisque cette semaine, les élèves sont en relâche scolaire.

«Je crois pas que l’on va voir beaucoup de changements [dans le nombre de cas actifs] la semaine prochaine, admet-t-il. On va regarder ensuite semaine après semaine en espérant qu’avec l’ordre de rester chez soi, le nombre de cas va diminuer.»

Le docteur Roumeliotis précise cependant que les écoles ne sont pas les foyers où les élèves attrapent en majorité le virus: il faut plutôt regarder du côté de la contamination communautaire, au sein même des familles, pour expliquer l’augmentation des cas chez les enfants d’âge scolaire.

Le nombre d’hospitalisations a aussi augmenté avec actuellement 36 personnes hospitalisées dont 8 aux soins intensifs. Le BSEO indique qu’environ 72% des cas actifs sur son territoire sont causés par des variants, majoritairement celui de Grande-Bretagne, qui sont plus contagieux et qui augmentent les risques de provoquer des complications qui peuvent mener à des hospitalisations. Le docteur Roumeliotis confirme que le BSEO traite désormais tous les nouveaux cas comme des variants.

Vaccination

Du côté de la vaccination, le BSEO estime qu’entre maintenant et le 1er mai, environ 35 000 personnes devraient recevoir une première dose de vaccin, ce qui doublerait le nombre de personnes vaccinées jusqu’à présent, soit près de 45% de la population du BSEO. La vaccination est ouverte aux personnes de 60 ans et plus sur rendez-vous dans les cliniques désignées.

Quant à la vaccination en pharmacie avec le vaccin AstraZeneca, seule la Pharmacie Jean Coutu de Hawkesbury offre présentement ce service dans la partie est des CUPR. Rappelons que ce type de vaccination est aussi sur rendez-vous mais est ouvert aux 55 ans et plus.

La vaccination des personnes atteintes de maladies chroniques devrait aussi débuter dans les prochains jours.

Pour prendre rendez-vous pour recevoir un vaccin, que ce soit dans une clinique dédiée ou en pharmacie, visitez le site du BSEO au eohu.ca/fr où le lien vers le site de prise de rendez-vous provincial apparaît sur la page d’accueil.

***MISE À JOUR LE 19 AVRIL, 17H45***

Latest Posts

Articles les plus consultés

Don't Miss