dimanche, avril 18, 2021
LACHUTE Météo
HAWKESBURY Météo

31 143 copies chaque semaine

Derniers articles

Jason Lauzon-Séguin rejoint les Alouettes

Francis Legault
Courriel/Email: leregional@gmail.com

Si la Ligue canadienne de football (LCF) dispute une saison en 2021, les Alouettes de Montréal seront prêts, eux qui viennent d’ajouter de nombreux joueurs canadiens à leur formation. L’un de ceux-ci est Jason Lauzon-Séguin, un joueur de ligne offensive qui a passé son adolescence à St-Eugène et qui a fréquenté l’École secondaire catholique régionale de Hawkesbury (ESCRH).

Après quatre saisons avec le Rouge & Noir d’Ottawa et une conquête de la Coupe Grey à son année recrue en 2016, Jason Lauzon-Séguin s’est joint aux Alouettes en tant qu’agent libre dès l’ouverture du marché des joueurs autonomes le 9 février dernier.

«C’est ‘l’fun’, surtout que cette année, ils sont allés chercher un grand bassin de joueurs québécois francophones et canadiens, souligne le principal intéressé à propos de son arrivée avec l’équipe montréalaise. De me joindre à une formation qui met autant l’emphase sur le talent local, je trouve ça important. D’avoir la chance d’enfiler l’uniforme que tu as vu en grandissant, avec tout le succès qu’ils ont connu, c’est génial!»

En tant que joueur de ligne offensive, Lauzon-Séguin ne croit pas que son rôle sera bien différent de ce qu’il faisait à Ottawa, c’est-à-dire de protéger le quart-arrière et d’ouvrir les brèches pour les porteurs de ballon.

«Je ne suis pas un leader vocal, mon leadership vient plus de la façon dont je me comporte, dit-il. Je ne me suis jamais pris trop au sérieux au point que ça devienne désagréable. J’essaie d’alléger l’atmosphère.»

Le jeune homme de 30 ans ignore encore quel numéro il portera lorsque la saison débutera mais il espère retrouver le 60, numéro qu’il portait au niveau collégial et universitaire. Avec Ottawa, il portait le 58.

Il est aussi à noter qu’il est représenté par Sasha Ghavami qui est également l’agent d’un autre joueur de ligne bien connu au Québec, Laurent Duvernay-Tardif.

Un parcours en rouge, noir et or

Ayant passé son enfance à Vaudreuil et Rigaud avant que sa famille ne déménage à St-Eugène au début de son adolescence, Jason Lauzon-Séguin a grandi en suivant de façon occasionnelle les matchs des Alouettes avec son père. Il n’avait jamais pratiqué le football jusqu’à son arrivée au cégep de Valleyfield où un collègue de classe l’a invité à se joindre au programme du Noir & Or de l’institution en 2008.

Après deux saisons comme joueur de ligne défensive, son entraîneur décide de le transférer à la ligne offensive. C’est la position qu’il occupe depuis, lui qui a ensuite joint le Rouge & Or de l’Université Laval, remportant deux fois la Coupe Vanier, avant de faire son entrée chez les professionnels avec le Rouge & Noir d’Ottawa.

Dès son année recrue en 2016, il remporte la Coupe Grey avec sa nouvelle équipe. «C’était fantastique mais j’avais une certaine naïveté par rapport à ma situation, affirme-t-il. Ça c’est passé vraiment vite. Ça tellement été un match émotif, après le match, j’ai pris un ou deux verres et j’ai été me coucher. Je n’ai pas profité de l’ambiance. C’est seulement quand j’ai retrouvé mes chums à Valleyfield que j’en ai profité.»

Son ancienne école secondaire, l’ESCRH, avait d’ailleurs retiré son numéro 58 à l’automne 2019 en son honneur, même s’il n’a jamais pu jouer un match avec les Kodiaks.

Vivement un retour sur les terrains!

La saison 2020 de la LCF a été annulée en raison de la pandémie de Covid-19. Les joueurs de la ligue, bien que payés pour jouer au football, ne gagnent pas autant d’argent que leurs confrères de la Ligue nationale de football. Jason Lauzon-Séguin a donc dû faire comme bien de ses coéquipiers et se trouver un emploi hors du terrain de football. Il œuvre pour son beau-père dans le domaine de la construction.

«L’année dernière a été difficile, j’ai vécu plein d’émotions, raconte celui qui est devenu père en décembre 2019. J’ai commencé à travailler en avril dernier car mon dernier chèque de paie datait d’il y a quelques mois. Avec la pandémie, la vie de famille et le travail, l’entraînement a pris un peu le bord… Mais je ne sens pas que j’en ai perdu du côté de la forme physique: travailler dans la construction ça aide!»

Après une saison 2019 qui a été interrompue par une blessure à l’épaule et une saison 2020 qui n’a pas eu lieu, le colosse de 6’4’’ et 300 livres a hâte de revenir sur les terrains.

«J’ai vraiment hâte! J’ai aussi hâte qu’il y ait quelque chose de concret de la part de la ligue, admet-il. Ils auraient fait une croix sur les mois de juin et juillet: je veux juste ne pas me retrouver dans le même bateau que l’an dernier où on a appris seulement en septembre que la saison était annulée. J’espère que la ligue sera plus transparente et que ça ne prenne pas trop de temps avant d’annoncer de quoi.»

Latest Posts

Articles les plus consultés

Don't Miss